Ecoutez cet article

Modeste Bahati et Steve Mbikayi ne partagent pas un même avis sur la répartition des portefeuilles ministériels qui reviennent à l’Afdc-A au gouvernement Sama Lukonde.

Le parti de Steve Mbikayi accuse Bahati de “tricherie dans l’élaboration de la liste des candidats ministrables pour le compte de l’Afdc-A”.

A en croire Me Émérite Lokoo, porte-parole du Parti Travailliste (PT), cher à Steve Mbikayi, le rapporteur général de l’Afdc-A de Modeste Bahati “prétend que notre président (Steve Mbikayi) aurait transmis son nom et celui de son épouse, alors que le parti n’a transmis aucune liste, parce que ne connaissant pas ce qui lui revient”.

Il dénonce également le fait que “Modeste Bahati Lukwebo a ajouté d’autres critères à ceux édictés par le Premier ministre, estimant, par exemple, que tout membre du gouvernement Ilunga ne peut faire partie du gouvernement Sama Lukonde parce qu’ayant été frappé par la motion de censure”.

Me Émérite Lokoo relève que “ce critère est inventé par Modeste Bahati Lukwebo pour couvrir le clientélisme”.

Il tire la sonnette d’alarme en révélant que Modeste Bahati “a attribué les 2 postes revenant aux alliés de l’Afdc-A à Rémy Musungay dont le parti n’a aucun député et à Adèle Kanyinda qui n’a qu’un seul député en lieu et place de la deuxième force politique du regroupement”, entendez le Parti Travailliste.

En réaction, “Steve Mbikayi doit comprendre que lorsqu’on est dans un ensemble, il ne faut pas défendre ses intérêts personnels”, lui rappelle, le rapporteur général de l’Afdc-A de Modeste Bahati Lukwebo.

“Pourquoi Steve Mbikayi ne pouvait-il pas proposé un autre candidat en lieu et place de lui-même et de son épouse ?”, s’interroge Rémy Musungay.

Estimant qu’il y a “un problème d’éthique”, Rémy Musungay s’interroge encore : “comment les CV de Steve Mbikayi et son épouse nous sont-ils parvenus ? Steve Mbikayi peut-il nier qu’il n’a pas participé à la réunion tenue par la conférence des présidents au cours de laquelle les propositions des candidatures aux postes ministériels à transmettre au Premier ministre ont été discutées ?”.

En plus, “il y a eu aussi l’exclusion du Parti Travailliste, depuis le 1er septembre 2019, lorsque Steve Mbikayi et ses autres partenaires ont quitté l’Afdc pour rejoindre le FCC”.

LM
Media Congo Press

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici