Écoutez cet article

L’ancien ministre de Développement Rural, Justin Bitakwira a invité le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) à arrêter l’agitation, au sujet du retour de l’ancien président Joseph Kabila.

Dans une interview exclusive accordée à Ouragan FM jeudi 31 octobre, le président de l’ARCN pense que le retour annoncé de Joseph Kabila en 2023 par le secrétaire permamanent du PPRD, Ramazani Shadary, est prématuré et a été fait dans la précipitation.

Le notable d’Uvira estime qu’après la passation civilisée du pouvoir entre le président sortant ( Joseph Kabila ) et entrant ( Félix Tshisekedi ), une telle opinion, au stade actuel, n’est pas à encourager.

Il explique que la RDC a redoré son blason parce qu’on a vécu un miracle politique congolais auquel on ne s’attendait pas.

Aujourd’hui, Bitakwira croit qu’il faut donner la chance au nouveau président de la République.

 » Nous avons été en campagne et nous avons senti le besoin de changement. Nous devons lui donner la chance, nous n’avons qu’à l’encourager et qu’à l’applaudir surtout s’il incarne le changement attendu par le peuple congolais. Tout le monde sait que le sentiment du peuple congolais, c’est le sentiment de changement « , a-t-il précisé.

Le leader de l’ARCN demande au FCC et principalement au PPRD d’intégrer cette nouvelle donne.

 » Si Tshisekedi réussit, il faut l’encourager et non commencer à demander son départ 9 mois après « , a déploré Bitakwira.

Bien que nostalgique du pouvoir perdu, le PPRD doit rester patient, a-t-il rappelé.

Pour Justin Bitakwira, le sénateur à vie Joseph Kabila n’a pas fait cette demande politique.

A en croire ce membre du comité stratégique du Front Commun pour le Congo, cette question du retour de Joseph Kabila en 2023 n’a jamais été débattue même au sein de la coalition.

 » C’est prématuré. Je ne pense pas que le Président Kabila a fait ce genre de demande politique. Le président Félix n’a pas encore fait 12 mois. Donnons-lui la chance. Même deux ans ou trois ans après, on verra s’il est capable plutôt que de commencer à parler déjà du retour de Joseph Kabila », a ajouté le leader du RCN.

D’ailleurs, il assure que depuis les élections, c’est la première fois qu’un parti membre du FCC organise sa première matinée politique.

 » Moi personnellement, j’avais donné mon point de vue sur cette matinée politique. Et voici mon deuxième point de vue. Je ne suis pas d’accord qu’on annonce aujourd’hui le retour de Joseph Kabila en 2023. Moi, je crois que Kabila lui-même n’a dit à personne de parler à sa place « , a rappelé l’ancien ministre de Développement Rural.

Par ailleurs, Justin Bitakwira estime qu’il est logique que les uns et les autres fassent confiance au président Félix Tshisekedi qui est appelé à incarner le changement attendu par le peuple congolais.

Cependant, il n’exclut pas la possibilité d’une éligibilité de Joseph Kabila pour les prochaines joutes électorales. Mais pour lui, cette question devra être débattue par les institutions du pays. Il précise que seul le peuple congolais le dira. A un moment, il demandera ou pas le retour de Joseph Kabila. Si le peuple ne le dit pas, Kabila est suffisamment sage pour comprendre et adoptera une attitude conséquente.

 » Je crois que cette question devra être constitutionnelle et devra être débattue au parlement par les élus et les experts. Joseph Kabila est un citoyen congolais à part entière. Si réellement les congolais pensent qu’ils reviennent, il reviendra. La question de revenir ou de ne pas revenir de Joseph Kabila, sera tranchée au moment opportun « , a-t-il souligné.

Rappelons qu’au cours de la matinée politique d’évaluation du PPRD tenue à Lubumbashi, son secrétaire permanent, Emmanuel Ramazani Shadary avait annoncé le retour de l’ancien président, Joseph Kabila.

Dans la foulée, plusieurs autres cadres de ce parti se sont mis à relayer le même message que Joseph Kabila serait leur candidat à la prochaine présidentielle.

Ouragan Fm

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici