Ecoutez cet article

Retour à la case de départ. Les USA reviennent sur la décision de retirer l’autorisation accordée récemment à Dan Gertler d’effectuer des transactions en dollars avec les banques, les entreprises et les citoyens américains.

En janvier dernier, juste avant l’entrée en fonction de Joe Biden, l’administration Trump a joué sur la levée des sanctions contre Gertler. Cette décision a soulevé un tollé. Car, l’Israélien a été sanctionné depuis 2017 par les USA pour corruption en RDC.

Une courte joie

La réjouissance de Gertler et les siens a été très brève. Après avoir sabré le champagne, l’heure est au grincement de des dents.

Le rétropédalage des USA est un signal fort de l’administration Biden pour appuyer la lutte contre la corruption menée par le président Félix Tshisekedi en RDC.

Tel est l’avis de l’ambassadeur américain en RDC après l’annulation de la licence d’affaires accordée à Gertler.

Mike Hammer est convaincu que « l’administration Biden est résolue à soutenir la lutte contre la corruption et les efforts de la RDC de déférer devant la justice les auteurs des actes de corruption ».

C’est le lundi 08 mars que les États-Unis ont annoncé l’annulation de cette licence. Dans le communiqué du département d’État américain publié ce mardi par l’ambassade des États-Unis en RDC, l’administration Biden estime que cette autorisation n’était pas conforme à la politique américaine, en matière de lutte contre la corruption en RDC.

L’annulation de cette licence est justifiée par la vision de la politique américaine qui ne s’accommode pas avec la corruption.

Lire aussi: RDC: les États-Unis rétablissent les sanctions contre le milliardaire israélien Dan Gertler

Manzu Lydie
Ouragan fm

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici