Ecoutez cet article

Le Secrétaire Général du Nouvel Élan, Blanchard Mongomba a dans une interview accordée ce mercredi à nos confrères de la Radio Top Congo Fm accusé le Front commun pour le Congo (FCC) d’être le responsable de la crise politique profonde que vit actuellement la République Démocratique du Congo.

« C’est le Front commun pour le Congo qui était à la manœuvre de la cacophonie ou de la crise que nous vivons aujourd’hui. Ils ne peuvent pas chercher à se dédouaner en disant qu’ils sont dans la résistance. Ils doivent assumer leur position », a déclaré ce membre de la plateforme Lamuka.

La coalition qui jadis lié le Chef de l’État, Félix Tshisekedi et son prédécesseur, Joseph Kabila, avait connu ces derniers mois un nouvel accès de fièvre en marge de leurs tractations pour constituer un nouveau gouvernement.

La rupture de la coalition FCC/CACH a créé également des fissures au sein de la plateforme politique de l’opposition Lamuka avec l’adhésion de Jean Pierre Bemba, leader du Mouvement de Libération du Congo (MLC), et de Moïse Katumbi, président d’ Ensemble pour la République à l’Union sacrée prônée par président Felix Tshisekedi.

L’information de l’adhésion de ces deux leaders à la vision de Félix Tshisekedi a été même confirmée par le député national, Jacques NDjoli, après être reçu le mercredi 27 janvier par l’informateur Modeste Bahati Lukwebo dans le cadre de l’identification de la nouvelle majorité parlementaire.

Mais jusque-là, Jean Pierre Bemba et Moïse Katumbi ne sont pas encore prononcés aujourd’hui sur leurs adhésions à l’Union sacrée de la nation.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici