A la suite de la libéralisation du secteur de l’électricité en RDC en 2014, plusieurs projets ont refait surface. De l’un des défis de taille à relever, Félix Tshisekedi est allé mettre en route, mercredi, le projet Kinshasa Solar City à Menkao, portant électrification des coins non éclairés de la capitale, en témoignent les journaux ce matin.

L’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE rapporte en page couverture que le Président Tshisekedi a posé la première pierre de la construction d’une centrale solaire photovoltaïque à Kinshasa. Selon le bulletin quotidien, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a procédé mercredi à Menkao, dans la commune de Maluku, à la pose de la première pierre de la construction d’une centrale solaire photovoltaïque qui produire de “l’énergie solaire BOOT” pour un total de MWp répartis sur plusieurs sites à Kinshasa.

L’objectif poursuivi est notamment d’éclairer les zones non électrifiées de la capitale, Kinshasa, a indiqué l’ACP. Et d’ajouter, cette réalisation est classée parmi les projets d’envergure qui contribueront à l’approvisionnement en énergie supplémentaire du réseau national, précise le quotidien de l’avenue des Marais.

FORUM DES AS ajoute que le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi lance le projet Kinshasa Solar City. Le quotidien de Limete rapporte que la cérémonie s’est déroulée au quartier Menkao, dans la commune de Maluku.

L’initiative est de la société Sun Plus, en partenariat avec le Gouvernement provincial. Ce projet permettra d’électrifier les zones non éclairées de la capitale, écrit FORUM DES AS.

L’AVENIR qui note qu’à travers Kinshasa Solar City titre que Félix Tshisekedi est en guerre contre les poches noires. Le quotidien de l’avenue Bas-Congo clarifie que cette réalisation est classée parmi les projets d’envergure qui contribueront à l’approvisionnement en énergie supplémentaire du réseau national.

Pour sa part, LE PHARE adjoint son titre selon lequel le Chef de l’Etat a lancé les travaux de la plus grande centrale solaire d’Afrique. Le quotidien de l’avenue Lukusa ajoute qu’avec une capacité de 1000 mégawatts, cette centrale solaire sera la plus grande en Afrique et parmi les plus grandes au monde. Pour LE PHARE, tout ceci, pour éliminer les poches noires dans la ville de Kinshasa

Sur sa rubrique Enjeux de l’heure, FORUM DES AS titre que Sylvestre Ilunga dénonce le gaspillage des ressources publiques. Des épandeurs qui n’ont jamais volé cloués au sol, des tracteurs neufs jamais utilisés et dont les moteurs ont été retirés et montés sur des baleinières privées, des tonnes d’engrais chimiques abandonnées…, voilà le spectacle désolant que le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a trouvé sur le site du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo, en province du Kwango, où il s’est rendu le mercredi 19 août pour une visite de travail.

L’AVENIR qui revient sur le constat malheureux du Premier ministre, s’interroge en grosse manchette : Bukanga Lonzo, un éléphant blanc ? Très émus, le Premier ministre a peiné à comprendre ce qui a pu justifier pareil gaspillage des ressources publiques.

Pour le ministre du Développement rural, c’est tout simplement un problème de manque d’amour pour le pays, indique L’AVENIR.

LE PHARE qui revient sur le sujet, s’exclame que Bukanga Lonzo, l’audit d’abord, la relance après ! Selon LE PHARE, pendant que tous les Congolais et, les Kinois en particulier, attendaient impatiemment de jouir du fruit de ce gros investissement ayant coûté au Trésor public plus de 200 millions de dollars du trésor, quelle n’a été la surprise d’apprendre qu’il n’y a plus rien à Bukanga Lonzo !

Après ce constat, poursuit LE PHARE, le chef du gouvernement a fait savoir que des fonds étaient disponibilisés pour relancer l’agriculture mécanisée à partir du site de Bukanga Lonzo. Ce qui permettra au pays de diversifier son économie longtemps restée prisonnière des seules ressources minières.

Raymond Okeseleke

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici