Ecoutez cet article

Les journaux parus, ce matin, dans la capitale reviennent presque sur le feu vert donné par la Cour constitutionnelle autorisant la prorogation du mandat du bureau d’âge. Et la grande famille de Digital Congo MMC en deuil, Sarah Fani Da Cruz n’est plus.

L’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE (ACP) qui ouvre le bal, rapporte dans sa livraison de ce mercredi matin en titrant ceci : «Assemblée nationale : la Cour constitutionnelle autorise la prorogation du mandat du bureau d’âge ». En effet, la Cour constitutionnelle a rendu mardi, un arrêt autorisant la prorogation du mandat du bureau d’âge de l’Assemblée nationale.

La Cour constitutionnelle, siégeant en matière de contrôle de constitutionnalité, a indiqué, après avoir entendu Mme la Procureur générale en son avis, que la requête est fondée et qu’elle autorise la prorogation du mandat du Bureau d’âge et que celui-ci est habilitée à gérer les affaires courantes de l’Assemblée nationale et à convoquer sa session extraordinaire pour vider la pétition engagée contre le questeur adjoint du bureau définitif déchu, précise l’agencier.

Mais, dans un autre dossier, l’Agence congolaise de presse annonce que le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a exhorté les participants au 1er Salon international du tourisme à contribuer à la création des conditions propices au développement du secteur touristique en RDC, à l’ouverture, mardi au Musée national, de ces assises.

Session extraordinaire pour l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale, FORUM DES AS titre : « La Haute Cour donne son feu vert au bureau d’âge ». Pour ce confrère de la 11e Rue Limete, le débat est désormais clos. Christophe Mboso pourra tenir, pendant quelques jours encore, le marteau du Président de la chambre basse, après la décrépitude jeudi 10 décembre, de 5 membres du perchoir descendus par pétitions individuelles.

La Haute Cour a, écrit ce journal, donné feu-vert au triumvirat du bureau d’âge de l’Assemblée nationale pour une session parlementaire extraordinaire, essentiellement consacrée à l’organisation de l’élection et l’installation subséquente, des membres du Bureau définitif de la Chambre basse du Parlement.

Après la déchéance du bureau Mabunda : « Une session extraordinaire attendue », c’est ce qu’annonce L’AVENIR dans son titre phare. A partir de ce moment, les députés nationaux sont partis en vacances, mais seulement pour quelques jours. Parce que, poursuit ce média, le président du bureau d’âges l’a souligné qu’ils pourront être vite rappelés à l’Hémicycle du Palais du peuple pour une session extraordinaire, afin de combler le vide laissé par la déchéance du bureau Mabunda.

Dans un autre chapitre purement diplomatique, avec la présence d’un émissaire de l’ONU, LA PROSPERITE mentionne à sa Une : « RDC : Jean-Pierre Lacroix chez Félix Tshisekedi ». Le journal note que c’est en ce moment crucial de l’histoire tumultueuse de la RD Congo qu’intervient l’arrivée à Kinshasa de Jean-Pierre Lacroix, le Secrétaire Général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix.

Donc, un émissaire de taille pour des grands enjeux. Tout récemment, enrichit ce journal, peu avant qu’il ne vienne à Kinshasa et alors qu’une vive tension éclatait encore au Palais du peuple autour de la destitution du Bureau Mabunda, Antonio Guterres, le Secrétaire général de l’ONU, lui-même, avait appelé toutes les parties prenantes, tous les acteurs politiques majeurs à régler les différends pacifiquement.

Dans un titre éminemment politique, ECONEWS écrit à sa Une : « Kamerhe en prison, FCC écarté : Tshisekedi seul maître à bord ». Ce journal indique qu’à moins de deux ans, le président de la République, Félix Tshisekedi, est parvenu à se débarrasser en toute douceur de deux poids lourds du pacte de gouvernance qui liait sa plateforme politique, CACH, au FCC de Joseph Kabila. Il est désormais le seul maître à bord de la direction et de la gouvernance en RD Congo, Félix Tshisekedi a désormais les mains libres, commente ce confrère.

La presse congolaise en deuil, et particulièrement Digital Congo MMC, elle vient de perdre une voix d’une journaliste en la personne de la charmante présentatrice du journal télévisé, Sarah Fani Da Cruz, elle s’est éteinte le mardi 15 décembre 2020 à Rabat, au Maroc, où elle était pour des soins médicaux.

Gisèle Mbuyi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici