Ecoutez cet article

Le président du Parti Travailliste(PT) jadis, membre du Front commun pour le Congo (FCC) a dévoilé l’élément perturbateur de la Rupture entre Joseph Kabila ancien président de la RDC, et son successeur Félix Tshisekedi.

Pour Steve Mbikayi, le refroidissement de la relation entre le Front commun pour le Congo (FCC), et le Cap pour le changement (CACH), est du aux calculs politiques.

En clair, ce ministre estime que l’élément perturbateur c’est l’élection présidentielle de 2023.

“L’Union pour la démocratie et le Progrès Social (UDPS), avait demandé la renégociation de l’accord FCC/CACH, afin de permettre à Félix Tshisekedi de se représenter encore à l’élection présidentielle de 2023, mais le FCC avait refusé catégoriquement. voici à mon avis, la cause de la repture entre Kabila et Tshisekedi”, a t-il fait savoir.

Le président du Parti travailliste (PT), a officiellement adhéré à l’union sacrée.

“Après la dissolution de la coalition FCC-CACH, nous avions proposé au FCC de saisir ensemble la main tendue du Président dans la mise sur pieds de l’union sacrée. Un mois plus tard, pas de réponse, pas d’alternative! Le bureau politique du PT a décidé de s’assumer en tant parti autonome”, avait annoncé le lundi 11 janvier Steve Mbikayi.

Pour rappel, le 6 décembre 2020 le Président Félix Tshisekedi avait mis fin à la coalition qu’il formait avec son prédécesseur Joseph Kabila.

Gilbert Ngonga
24h

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici