Ecoutez cet article

Le Coordonnateur du Front Patriotique 2023 est revenu en des termes voilés sur la décision du président de la République d’investir les nouveaux animateurs de la Commission électorale nationale indépendante.

Steve Mbikayi, parce que c’est de lui qu’il s’agit, pense que Félix Tshisekedi a pris acte de la demande de divorce de Moïse Katumbi de quitter l’Union sacrée et de chercher plutôt à s’attirer la sympathie de la population.

Depuis plusieurs mois, il comparaît Moise Katumbi à une femme infidèle qui menace toujours de divorcer alors que dans sa pensée le mariage n’existe plus.

Dans sa réflexion, le président national du Parti Travailliste considère Félix Tshisekedi comme un mari responsable qui refuse de céder aux caprices de sa femme.

“ Un mari responsable. Aux caprices et chantage de la femme infidèle, le mari a été clair : J’en ai marre de votre infidélité connue de tous qui n’a que trop duré!
Du chantage et écart de langage du genre me tracer une ligne rouge! La route est grandement ouverte.Pliez bagages”, a-t-il dit.

Pour Steve Mbikayi, l’Ancienne AMP va se constituer bientôt et se mettre ensemble avec l’équipe de Genève pour combattre Fatshi.

“Il ne faut plus mettre les gants, notre camp doit aussi s’organiser pour les battre en 2023. Eux vont se diviser quand viendra le moment des candidatures alors que nous, nous formerons un bloc compact autour de Fatshi. Au lieu de distraire le président de la République, ils doivent se déterminer pour que tout soit clair”, a-t-il lancé un appel.

Rappelons par ailleurs que Steve Mbikayi a été parmi les premiers à condamner l’attitude de Moïse Katumbi qui, selon lui, se comporte comme un opposant en menaçant, par des traces des lignes rouges, l’assemblée nationale, le gouvernement et même le président de la République.

Objectif-infos

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici