Ecoutez cet article

Réunis à l’Ecole Primaire Matendo à Bukavu, les enseignants des écoles conventionées catholique exigent un salaire de 900$ pour un licencié et 300$ pour le moins gradé. C’est après le mouvement de grève qu’ils ont lancé depuis le 25 septembre dernier.

Ces enseignants déclenchent un mouvement de grève et se proposent de rester à la maison en attendant que le gouvernement prenne en considération leurs desideratas.

“Diplôme égal, salaire égal, pas de discrimination des zones salariales, d’accord avec la gratuité, mais pas question de mis en application des accords de Bibwa (900$ au licencié et 300$ pour le huissier et dernier gradé)”, réclament ils.

Outre, ils ont passé en revue la situation de la gratuité de l’enseignement de base en République Démocratique du Congo en général et au Sud-Kivu en particulier. Ils ont également touché la question de la prise en charge des enseignants dits “non payés” et “nouvelles unités”, qui jusqu’aujourd’hui ne sont pas budgétisés.

Isaac Musharhamina depuis Bukavu

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici