Dans une déclaration rendue publique le samedi 27 juin 2020, le président de la Convention Chrétienne pour la Démocratie, (CCD) se dit inquiet de la détérioration de la situation politique et sécuritaire qui risque de plonger le pays dans un chaos indescriptible.

Ainsi, il invite les uns et les autre à se pencher sur la proposition de sortie de crise de Martin Fayulu afin, dit-il, de créer un consensus autour des réformes institutionnelles à mener.

“Dans cette perspective, la CCD demande aux uns et aux autres d’examiner avec bienveillance la proposition de la feuille de route de Martin Fayulu qui préconise un cadre de concertation et d’échange global en vue d’impulser de manière consensuelle la réforme de nos institutions”, a affirmé Jean-Pierre Lisanga Bonganga.

Il s’agit notamment de la réforme du système politique, de la CENI, du système de sécurité et du système judiciaire qui a montré, selon Jean-Jacques Muyembe, ses limites nonobstant l’élan de vitalité observée ces derniers jours.

L’ex-ministre d’État des relations avec le parlement demande à la coalition FCC-CACH d’assumer ses responsabilités vis-à-vis de la Nation au cas contraire, d’envisager d’autres pistes de gouvernance en optant pour la cohabitation sur base de l’article 78 de la constitution.

La Convention Chrétienne pour la Démocratie dénonce l’instrumentalisation de la jeunesse, le recours à la violence et à l’intimidation comme moyen d’expression politique.

Elysée Odia

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici