Ecoutez cet article

La tournée que mène le président Félix Tshisekedi dans l’espace Kasaï est diversement interprété. Du côté Lamuka, principale plateforme d’opposition, l’on dénonce une campagne électorale anticipée.

Prince Epenge, un des communicateurs de Lamuka, digère mal que l’argent du contribuable soit utilisé pour des fins personnelles.  » Il est inadmissible que Mr et l’Union sacrée utilise l’argent du contribuable pour voyager battre la campagne électorale anticipée auprès de ceux-là qu’il qualifie de ses frères de sang, alors nos frères par alliance se font tuer à Beni par les terroristes sous l’état de siège. « 

Et de s’interroger :  » Comment peut-on aller au Kasaï solliciter un second mandat alors que l’on n’est pas à mesure de dire au peuple au peuple ce que vous avez fait du premier mandat acquis par la fraude? ». Pour lui, cette posture du président Félix Tshisekedi laisse comprendre que le congolais peuvent déjà pleurer parce que les deux ans qui restent « il ne fera rien ».

Un autre son de cloche est cependant entendu du côté de l’entourage du chef de l’état. D’après l’ancien ministre de l’intérieur Basile Olongo, qui martèle que ce déplacement est pour apporter un message d’espoir à la population.

Le Président de la République, accompagné de la Première Dame, s’est rendu, ce dimanche, au village de Mupompa dans le territoire de Kabeya Kamwanga dans la province du Kasaï oriental.Dans son village d’origine, le Chef de l’État a eu d’intenses échanges avec sa famille, des notables locaux, les autorités coutumières et la population.

G.T
Opinion-info

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici