Ecoutez cet article

Le sujet s’est invité à la rencontre de la Nsele. Au cours de leurs échanges jeudi dans la banlieue de Kinshasa, Félix Tshisekedi et Joseph Kabila ont regretté la mort « suspecte » du général Delphin Kahimbi.

Les deux hommes disent « attendre avec diligence, les enquêtes en cours pour élucider les circonstances de la survenance de ce malheureux événement », indique le compte-rendu de leur rencontre lue par Vital Kamerhe.

Réputé proche de Joseph Kabila, M.Kahimbi, 51 ans, a été retrouvé mort à son domicile le 28 février alors qu’il devait être verbalisé le même jour au conseil national de sécurité.

Les premiers éléments d’enquête fournis le week-end par Félix Tshisekedi font état d’un décès par pendaison. Patron des renseignements militaires, le général Kahimbi, suspendu de ses fonctions la veille de son décès était soupçonné d’espionné le chef de l’État et ses collaborateurs.

Lire aussi : FCC-CACH: Tshisekedi et Kabila reconnaissent un malaise au sein de la coalition et décident de mettre en place un cadre permanent de concertation

Cas-info

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici