Ecoutez cet article

Laurent Gbagbo achèvera son séjour congolais le jeudi 8 juillet. Après avoir participé au mariage du fils de Jean-Pierre Bemba ce weekend, il rencontre du beau monde tant dans le cercle ivoirien de Kinshasa que de la scène politique congolaise. Le dimanche 4 juillet, il a été reçu par le président congolais Félix Tshisekedi pour un diner. Certains y voient l’illustration des bonnes relations déjà anciennes entre l’UDPS de Félix Tshisekedi et le FPI de Laurent Gbagbo.

Les rapports ont toujours existé entre le camp Gbagbo et la famille Tshisekedi. Politiquement, Étienne Tshisekedi, le père de l’actuel chef de l’État congolais et Laurent Gbagbo se respectaient et entretenaient des bonnes relations. Le Front Populaire Ivoirien était le partenaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Les deux mouvements étaient même considérés comme deux partis importants de la branche Afrique de l’internationale socialiste vers la fin des années 2000.

Tshisekedi père peiné par l’arrestation de Gbagbo

Valentin Mubake, ancien bras droit du président historique de l’UDPS, se rappelle les échanges et les attentes avec notamment Pascal Affi N’Guessan dans le cadre de cette organisation. « Étienne Tshisekedi était peiné par son arrestation et par la façon dont Laurent Gbagbo avait perdu le pouvoir », se souvient-il.

L’exclusion du FPI de l’internationale socialiste avait été mal perçu par Étienne Tshisekedi qui dénonçait en interne ce qu’il appelait l’hypocrisie de certains membres de cette association. Cependant, la maladie de l’un et l’emprisonnement de l’autre avaient atténué les relations entre les deux partis.

Aujourd’hui, l’entourage de Félix Tshisekedi met en avant le caractère privé de la rencontre se refusant à en donner une explication politique.

Le président Laurent Gbagbo est devenue une figure politique qui transcende la Côte d’Ivoire

RFI

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici