Écoutez cet article

Entre la seule gestion du secrétaire général et la gestion collégiale avec d’autres institutions du parti, la guerre de leadership bat son plein dans le parti présidentiel.

Après notification à Jean-Marc Kabund de sa déchéance, le poste de président par intérim sera supprimé à l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), annonce le président de la convention démocratique.

Victor Wakwenda (Photo) fait savoir que dorénavant, ce sera au directoire du parti (constitué des présidents de la CDP et de la Commission électorale permanente du parti ainsi que le secrétariat général) qui vont engager l’UDPS/Tshisekedi ».

« Pas de gestion collégiale » (Kabuya)

Selon le secrétaire général de l’UDPS, « quand on parle d’un directoire, c’est une gestion collégiale. Cette gestion à 3 intervient quand il faut élire un nouveau président du parti ».

Pour Augustin Kabuya qui dit se fonder, pour ce faire, sur l’article 26 des statuts de l’UDPS/Tshisekedi, « un directoire sera mis en place pour convoquer le congrès dans 30 jours pour élire le nouveau Président au cas où le président qui était en place est empêché définitivement ».

Par ailleurs, confie encore Augustin Kabuya, « quand il est question d’un directoire, il doit y avoir une résolution ».

Or, explique-t-il, lors de la dernière session de la Convention démocratique du parti, l’unique résolution votée a plutot consacré la seule légitimité du secrétaire général.

Éric Lukoki
Top Congo

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici