Ecoutez cet article

Soirée historique pour l’international congolais, Christian Luyindama, qui a affronté le Real Madrid dans le cadre de la troisième journée de la phase des groupes de l’UEFA Champions League. Qui dit Real, dit 13 trophées de C1, le plus mirifique palmarès d’Europe. L’effervescence était visible dans le stade d’Istanbul pour l’accueil du club mythique espagnol.

Mal classé après deux matchs joués, le Real comme Galatasaray était à la quête insoutenable de cette première victoire pour se relancer dans la compétition. Au coup d’envoi, les madrilènes affichent rapidement leurs ambitions, avec un pressing intense sur le porteur de ballon, et des phases de jeu intéressantes. Christian Luyindama légèrement positionné à droite, n’est arrivé à empêcher la passe en retrait d’Éden Hazard pour Kroos, à la 19ème minute, passe convertie en but par l’allemand. Le Real ouvre le score et se lâche derrière. À trois reprises sur des occasions franches de but, le très critiqué Thibaut Courtois sauve l’équipe de Zidane de l’égalisation turque.

Au retour des vestiaires, Galatasaray passe à la vitesse supérieure, avec des offensives pernicieuses, mais l’arrière-garde madrilène veille. C’est surtout la qualité technique des Champions d’Europe 2018 qui a fait la différence. Casemiro, Kroos, Valverde et Benzema, ont vachement étouffé les turcs. L’heure de jeu franchie, la partie s’est équilibrée, le match bascule à tout moment. Aucune équipe ne réussit à fructifier son temps fort, le Real tient son avance jusqu’à la fin de la rencontre.

Un ouf pour Zidane annoncé sur la sellette et une nouvelle déception pour Galatasaray qui reste dernier du groupe A avec un petit point avant le déplacement à Madrid dans semaines. Comme face au PSG, Christian Luyindama a réalisé une copie plutôt propre, seulement mis en difficulté par la complicité Hazard-Marcelo sur le couloir droit. L’international congolais était présent dans les duels et n’a pas hésité à aller chercher le ballon aux pieds des attaquants madrilènes. Des tacles réussis sur Éden Hazard, un duel aérien gagné face à Sergio Ramos sur corner, des interceptions et surtout des passes simples, qui arrivaient toutes à destination. L’ancien du TP Mazembe a même frôlé l’égalisation. Son coup de tête dans les dernières minutes est contraint par Ramos, Courtois était presque battu. À Madrid, Luyindama et ses partenaires devront opérer un miracle pour rester en vie et espérer à l’échéance une place en Europa League en cas d’échec en phase des groupes de la C1.

Isaac B’ampendee/Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici