Écoutez cet article

Un nouveau mouvement appelé « Résistants patriotes congolais/Force de frappe » (Pareco/FF) s’est formé depuis le 23 novembre avec à sa tête un ancien membre du M23.

Résistants patriotes congolais/Force de frappe (Pareco/FF) se veut un groupe d’autodéfense dont l’objectif affiché est de combattre les groupes terroristes, notamment le M23 et les ADF-MTN pour défendre le territoire congolais, explique son initiateur Sendugu Museveni. Ce dernier est un ancien membre influent du bureau politique du M23. Cette dissidence qui vient de voir le jour dans le Masisi, dans le Nord-Kivu, accuse le M23 de violer, de tuer et de s’approprier le sol congolais sous l’œil impuissant de la communauté internationale.

Dans le communiqué qui annonce la création du PARECO/FF, ce nouveau mouvement affirme se conformer à l’article 63 de la Constitution de la RDC. Disposition qui confère à tout citoyen le droit et le devoir de défendre le pays et son intégrité territoriale face à une menace ou à une agression extérieure.

Appel aux autres groupes armés

Il a aussi lancé un appel à toutes les forces d’autodéfense des communautés congolaises, à s’unir pour « mettre hors d’état de nuire l’ennemi de la paix en RDC afin de soutenir le gouvernement congolais dans sa lutte pour l’éradication de tous les groupes terroristes soutenus par le Rwanda et l’Ouganda ».

RFI

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici