Ecoutez cet article

Dans une dénonciation rendue publique depuis mardi, le parti politique Alliance des Paysans et Indépendants (API) annonce le décès de son secrétaire général adjoint et porte-parole, Musoga Kikobya.

A en croire ce parti membre de la plateforme FCC de l’ex président Joseph Kabila, Kikobya a succombé de suite des coups lui administrés par la police lors de la marche du bloc patriotique qui a eu lieu samedi passé à Kinshasa.

« …la mort de notre camarade, le secrétaire général adjoint en charge des questions stratégiques et porte-parole du parti, maître Hilaire Musoga Kikobya, de suite de ses blessures causées par des coups lui administrés à la nuque par les éléments de la Police Nationale Congolaise commis pour l’encadrement de la marche pacifique des forces patriotiques organisée le samedi 13 novembre 2021 et pourtant autorisée par l’hôtel de ville de Kinshasa », rapporte le bureau politique du parti de l’ancien ministre Joseph Kokonyangi.

Par la même occasion, API annonce qu’elle va saisir la justice pour que les coupables soient condamnés et appelle à une enquête indépendante pour tirer au clair ce qu’elle qualifie d’acte criminel.

Quelques autorités de la police contactées par AFRICA24SUR24.NET rejettent ses accusations et promettent de se prononcer incessamment..

Abed Masiri

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici