Ecoutez cet article

Les obus tirés lundi matin par les terroristes du M23 et tombés aux alentours de la position des Forces armées de la RDC (FARDC) de Buguza, dans le Nord-Kivu, ont tué deux militaires et blessé cinq autres, a indiqué le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le général de brigade Sylvain Ekenge Bomusa Efomi dans un communiqué lu sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC).

Le général de brigade Sylvain Ekenge a déploré cette énième attaque qui intervient malgré les appels lancés au M23 par les instances africaines et internationales, et en dépit de la réunion de Goma des Chefs de défense de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est, consacrée à la recherche des solutions au problème sécuritaire dans cet espace communautaire.

Face à cette situation et aux intentions belliqueuses du M23, a-t-il dit, les FARDC continuent de pilonner les positions des terroristes du M23 depuis les petites heures de lundi. « L’usage des canons à longue portée témoigne du soutien que le M23 bénéficie de son allié naturel », a-t-il affirmé.

ACP

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici