Ecoutez cet article

Certains étudiants de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) habitant les résidences universitaires dénoncent et déplorent le pillage de leurs biens par les éléments de la Police partis rétablir l’ordre lundi 6 janvier au sein de cette institution universitaire. Ils affirment aussi que certaines étudiantes auraient été violées par les policiers.

Lundi, les étudiants de l’UNIKIN ont manifesté sur le site universitaire pour protester contre les disparités dans la fixation des frais académiques.

Selon eux, les montants fixés par le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire ne correspondent pas à ceux fixés par l’administration universitaire.

« Les policiers sont entrés dans les chambres. Ils sont en train de faire un pillage systématique. Ils viennent de voler mes deux téléviseurs, l’ordinateur, les habits, … Il y a des filles qui ont été violées au Home 150 », dénonce un étudiant.

Radio Okapi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici