Ecoutez cet article

Face aux enjeux de l’heure caractérisés par l’attente du gouvernement de l’Union Sacrée qui sera chapeauté par Sama Lukonde Kyenge, l’un des membres influents de la Task Force de l’Union Sacrée de la Nation, l’honorable Justin Dede Kodoro présente Jean-Marc Kabund comme l’homme de la situation avec ses recommandations sur lesquelles le prochain gouvernement devrait se baser pour la stabilité de l’USN. Pour lui, ne pas tenir compte de cela peut faire en sorte que la prochaine équipe gouvernementale soit un mort-né dès sa publication.

Malheureusement, selon l’élu de Yakoma dans le Nord-Ubangi, le Président ad intérim de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et Premier Vice-Président de la chambre basse du parlement, l’Honorable Jean-Marc Kabund est devenu une cible de critiques très indésirables. Ses détracteurs veulent le déstabiliser.

« Aujourd’hui, les fossoyeurs de la République, les Présidents des partis politiques qui sentent que Kabund va leur faire ombrage, commencent à tirer sur lui, en l’accusant de tous les maux, en disant que c’est lui qui bloque la sortie du Gouvernement, que c’est lui le perturbateur, juste pour ternir son image alors que c’est lui le socle même de stabilité de ce système », a-t-il laissé entendre.

Et de poursuivre « En menant cette croisade, Kabund a eu à prendre des engagements avec les députés, pour aboutir au résultat. Et, aujourd’hui, c’est lui qui a la possibilité de mettre ces députés autour d’un idéal car c’est lui qui contrôle l’effectivité de l’Union Sacrée au niveau de l’Assemblée Nationale puisqu’il connaît les enjeux et les solutions à mettre en place pour qu’il n’y ait pas fissure, atténuer les frustrations… c’est lui l’homme-orchestre de la stabilité de cette équipe au niveau de l’Assemblée Nationale ».

L’homme de la situation

A entendre Justin Dede Kodoro, aujourd’hui que le Premier Ministre est nommé et qu’il veut former son gouvernement, n’étant pas sur place pendant cette croisade là, il doit se référer à l’homme qui connaît tous les rouages, Jean-Marc Kabund pour que ce gouvernement soit accepté au niveau de l’Assemblée et qu’il soit investi. Il est de très loin un perturbateur mais plutôt l’Homme de la situation, note le député national.

« Notre communication vise à dire à l’opinion publique, de ne pas voir Kabund comme un perturbateur, mais comme le gage de stabilité du Gouvernement de l’Union Sacrée. Et le Premier Ministre, Sama Lukonde Kyenge qui est un acteur clé pour la réussite de la vision «Le Peuple d’abord», doit composer avec Kabund. Ce Gouvernement tant attendu pour accompagner le Chef de l’Etat dans sa nouvelle mission pour reconstruire la stabilité du pays», a-t-il laissé comprendre.

Il sied de retenir qu’après la rupture de la coalition FCC-CACH, Jean-Marc Kabund a été accompagné d’une Task Force pour la matérialisation de la vision du Président de la République en faisant porter le grand projet de refondation du pays par l’ensemble des forces vives politiques et sociales que compte la République démocratique du Congo, au sein d’une Union Sacrée de la Nation.

Dès sa mise en place, ce groupe de stratèges a planifié, piloté, coordonné et exécuté toutes les étapes en commençant par la pétition contre l’ancien bureau, mise en place du bureau d’âge, vote de pétition pour faire chuter le bureau Mabunda, mise en place du bureau définitif et vote de la pétition pour faire chuter Sylvestre Ilunga. Cette Task Force comprend tous les représentants des partis politiques avec l’Ensemble pour le Changement, MLC, AFDC, CACH et tous les regroupements du FCC qui ont rejoint l’Union Sacrée de la Nation.

Joséphine Mawete
La prospérité

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici