Ecoutez cet article

A l’Union sacrée, on ne parle pas le même langage. Le groupe des députés dits révolutionnaires n’a pas vu d’un bon œil la rencontre dirigée par le président du Sénat, qui a jeté les bases pour l’élaboration du texte martyr de la charte de cette famille politique.

Après avoir échangé avec le président et le vice-président de la Chambre basse du Parlement, ces élus ont tiré quelques conclusions.

« Au nom de tous les députés révolutionnaires, acteurs principaux de l’USN, le président Mboso et le vice-président Jean-Marc Kabund n’ont pas pris part à cette rencontre inopportune et sans issue », ont-ils hurlé.

Ils annoncent qu’une rencontre de tous les députés de l’Union sacrée avec le président, le vice-président de l’Assemblée nationale et le Premier ministre sera convoqué incessamment pour fixer et rassurer les députés de l’Union sacrée sur la marche à suivre pour ne pas s’écarter de la vision du chef de l’État.

La coordination de ce groupe rassure ses membres que Mboso et Kabund suivent de près leur dossier auprès du président de la République, qui va, selon elle, recevoir très prochainement les révolutionnaires.

« Nous demandons à tous les collègues de se calmer et surtout de rester vigilants et mobilisés pour faire échec à tous ceux qui veulent nous voler l’esprit de la révolution », lit-on dans ce communiqué.

Les députés révolutionnaires ont été appelés à faire confiance au chef de l’État et à travailler dans le sens de consolider la stabilité de la majorité parlementaire.

La rencontre dirigée par Bahati Lukwebo avait connu la participation de Jean-Pierre Bemba, Kitenge Yesu, Christian Mwando, Aimé Boji Sangaré et même Dieudonné Bolengetenge.

Reagan Ndota
Ouragan fm

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici