“Comme ils sont en train de tirer (sur les combattants qui manifestaient ce jeudi contre Ronsard Malonda à la tête de la CENI et contre les propositions de lois Minaku-Sakata sur la réforme de la Justice), nous allons réclamer le départ du vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, puisqu’il vient de l’UDPS”, annonce Augustin Kabuya.

Haranguant la foule de combattants en colère, le Secrétaire général de l’UDPS (Photo) rappelle que “nous sommes le parti au pouvoir, le parti de Félix Tshisekedi”.

Sur le terrain ce jeudi, “trois de nos combattants ont été tués. Pour ne pas occasionner un bain de sang, nous rentrons jusqu’à la base où nous allons mettre la sonorisation et passer un message un fort”, dit encore Augustin Kabuya, dans une vidéo appelant à la fin de la marche.

La veille, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, cadre de l’UDPS, prévenait, à l’issue d’une réunion à la Primature avec le Premier ministre, qu’il était “formellement interdit d’organiser les marches publiques sur toute l’étendue du territoire national” instruisant la Police “de sécuriser les personnes et leurs biens”.

De nombreuses permanences de partis partenaires de l’UDPS dans la coalition FCC CACH ont été saccagé au cours de la matinée de ce jeudi.

Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici