Ecoutez cet article

« Cela ne sera pas une surprise pour la population de voir une convergence d’idées et d’action entre Lamuka et le FCC dans le prochains jours. Les gens verront toutes les forces politiques et les forces vives pour barrer la route à l’ennemi de la démocratie », répond, sur TOP CONGO FM, Ferdinand Kambere, secrétaire permanent adjoint du PPRD.

Après l’appel de Martin Fayulu pour « la constitution d’un grand bloc contre la fraude électorale », ce cadre de la famille politique de Joseph Kabila estime qu' »il y a déjà convergence d’objectifs, au moins sur le fait que nous ne pouvons plus accepter une dérive dictatoriale dans ce pays et qu’on doit barrer la route à toute tentative allant dans ce sens ».

Pour lui,  »comme il y a convergence, certainement qu’à un moment donné il y aura des passerelles de collaboration pour arriver au bout de cette dérive parce que maintenant c’est très grave. Eux-mêmes ne savent pas respecter les lois qu’ils ont votées. Hier, ils prétendaient que les lois étaient taillées à la mesure de Joseph Kabila, mais aujourd’hui même la loi sur la CENI qu’ils ont votée eux-mêmes, ils ne savent pas la respecter notamment sur les étapes de désignation des membres de la CENI. C’est grave ».

Changement déjà avec Tshisekedi, Fayulu pas crédible

Mais en réaction, le secrétaire général du parti présidentiel Augustin Kabuya estime qu »’il n’y a pas un monsieur sérieux qui peut faire route avec (Martin Fayulu). Je le connais. Il a toujours roulé tout le monde. Vers la fin, il s’est toujours accaparé de ce qu’ils ont mis ensemble avec ses collègues pour devenir Chef de la structure. Je ne vois pas un homme politique sérieux marcher avec Martin Fayulu ».

Augustin Kabuya reste convaincu « Martin Fayulu fait appel aux forces acquises au changement. Il ne sait pas que le changement est déjà intervenu avec l’arrivée du président Félix Tshisekedi ? On ne peut pas perdre notre temps. Il se disait populaire, qu’il se prépare pour aller aux élections »

Et d’ajouter : « même s’il pouvait faire ses spectacles, la population se reconnaît dans la personne du Chef de l’État. À notre niveau, nous savons qu’il a toujours peur des élections. Il ne veut pas aller aux élections. Il pensait qu’on allait glisser comme le régime précédent. Mais, je vous rassure qu’en 2023, il y aura élection ».

En effet, lors de sa dernière conférence de presse, Martin Fayulu, coordonnateur de Lamuka a lancé un appel à  »toutes les forces politiques et Société du pays réellement acquises au changement à la constitution d’un grand bloc patriotique contre la dictature Fatshiste qui se met en place dans la négation et le mépris total de la souveraineté du peuple congolais ».

Dieumerci Lusakumunu
Top Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici