Ecoutez cet article

Gentiny Mbaka Ngobila a réagi à la destitution de Néron Mbungu, désormais ancien Vice-gouverneur de la ville de Kinshasa. Ce dernier a été déchu samedi 10 avril par l’assemblée provinciale de Kinshasa suite à une motion de défiance. 33 députés provinciaux sur 35 ont voté en faveur de la motion initiée par député Damien Nkufi. Il était accusé d’avoir tenu des propos désobligeants vis-à-vis des élus provinciaux dans son « combat » contre Gentiny Mbaka Ngobila.

« Je n’ai provoqué personne. Il s’est provoqué et il récolte ce qu’il a semé. C’est triste de voir comment il s’est comporté. Tu veux travailler avec lui, mais il veut mettre le feu et il souhaite prendre ta place. Dieu n’aime pas cela. Il a mal fini. Il doit changer son comportement, même pour le futur », a dit le gouverneur.

Et d’ajouter:

« Au début, il avait accès à tout moment à mon bureau. Il était associé à tout. Je regardais et je donnais des conseils, même le président de l’Assemblée provinciale et d’autres députés provinciaux ont donné des conseils, mais en vain ».

Il a même donné un exemple:

« Il y a eu plusieurs faits. Il est même allé récupérer de l’argent que Jean-Marc Kabund avait remis à l’hôpital de Kisenso quand les infirmières étaient violées. Il avait même obtenu la révocation du directeur de l’hôpital de Kisenso ».

De son côté, Néron Mbungu s’est également expliqué sur la motion.

« Cette motion ne cadre pas avec ma charge, il s’agit des propos citoyens, que toute personne peut tenir par souci de devoir citoyen de voir se réaliser en notre ville l’application d’un Etat de droit promis par le chef de l’Etat. Mais il est curieux qu’aucun autre de mes propos n’ait suscité autant d’armes que celle d’une caisse de résonance alors qu’il ne s’agissait qu’un appel à l’éveil de cette Assemblée comme ferait tout citoyen congolais ».

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici