Ecoutez cet article

C’est au terme d’une élection aux allures de plébiscite dénoncée comme émaillée de fraude par l’opposition.

Avec un score largement au delà des prévisions, selon les sondages sortie des urnes, l’homme fort de la Russie depuis plus de 18 ans est donc conforté comme l’incontournable président d’un pays qu’il a replacé des dernières années au premier rang sur la scène internationale.

Après la fermeture des derniers bureaux de vote dans l’enclave russe de Kaliningrad, au coeur de l’Europe, le premier sondage sortie des urnes de l’institut officiel VTSiOM donne au président russe, 65 ans, 73,9% des suffrages. C’est bien plus que les 63,6% obtenus en 2012. Il devance le candidat du Parti communiste Pavel Groudinine, qui ne récolterait que 11,2% des voix, devant l’ultranationaliste Vladimir Jirinovski (6,7%) et la journaliste proche de l’opposition libérale, Ksénia Sobtchak (2,5%).

Très partiels (15% des bulletins dépouillés), les premiers résultats donnaient 71,9% des voix à Vladimir Poutine, contre 15,9% à Pavel Groudinine.

AFP

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici