Pointé du doigt par la Fédération congolaise (Fecofa) après les gros problèmes organisationnels avant le match face à la Tanzanie (0-2), le ministre des sports et loisirs, Papy Niango, est accusé d’avoir entraîné plusieurs blocages dont les 6 heures d’attente à l’aéroport d’Addis-Abeba en ne signant par l’ordre de mission préalable au voyage. Sur les ondes de Radio Okapi, l’homme politique s’est défendu.

“Le ministre a le droit d’apprécier pour approuver ou signer un ordre de mission. Vous ne m’amenez pas des jeunes gens qui coûtent 30 ou 40 000 dollars pour un match amical. Je suis en droit de me poser des questions : tous ces prestigieux professionnels qui quittent l’Europe pour venir jouer en Afrique centrale, pourquoi on ne les regrouperait pas dans les environs de leurs lieux de prestation ? Cela coûterait moins à l’Etat. Parce que lorsque moi, j’engage les équipes, je dois aussi me justifier vis-à-vis de notre trésorerie”, a expliqué le dirigeant.

“Il faut savoir rien qu’avec les équipes de football de moins de 17 ans, moins de 20 ans et les Léopards seniors, nous atteignons près d’un million de dollars américains. Et je ne crois pas que nous manquons de ponts, écoles à construire ; des hôpitaux à entretenir pour n’affecter qu’un million de dollars au profit de football. ” Entre les deux parties, la réconciliation s’annonce compliquée…

Afrikfoot

1 COMMENTAIRE

  1. Une certaine Francine MUYUMBA, dont on ne connait quasiment pas d’origine qui coûte 300000$ par trimestre au trésor public, pense-t-on aux ponts, routes, écoles, hôpitaux et ou montagnes immondices qui font la ”beauté à la KABILIE” de la ville de Kinshasa?

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici