Ecoutez cet article

Le procès opposant Jean Marc Kabund, secrétaire général de l’UDPS à Tharcisse Loseke, président délégué de l’UDPS/Tshibala est renvoyé à la huitaine au Tribunal de Kinshasa-Matete.

Après l’audience de ce mercredi 28 mars 2018, l’affaire a été prise en délibéré sur demande du ministère public. Les deux parties reviendront devant les juges dans huit jours.

“La partie citée était venue avec intention de présenter des moyens dilatoires et a évoqué des exceptions et le tribunal a préféré prendre les moyens en délibéré. La question avait été mal abordée par le ministère public qui n’avait pas pris en compte tous les aspects de la question. L’exception de défaut de la qualité avait été soulevée par notre partie évoquant que Loseke était étranger. Mais lorsque nous avons produit les éléments attestant que Loseke avait renoncé à sa nationalité belge, nous estimons que le tribunal est amplement éclairé”, a déclaré Paulin Mukala, avocat de Loseke.

Outre le problème de la nationalité, les avocats de Kabund estiment que Loseke n’a pas qualité d’interdire la convocation du congrès de l’UDPS car n’appartenant pas à ce parti.

“Nous avons dit que Loseke n’a pas qualité d’intervenir dans les affaires internes d’un parti politique que Jean-Marc Kabund, du reste reconnu par le ministère de l’Intérieur comme chef de ce parti alors que Loseke fait partie d’un autre parti dirigé par Bruno Tshibala. Loseke n’a pas qualité d’engager un parti politique auquel il n’appartient pas”, a dit Peter Kazadi, avocat du numéro 2 du parti d’Étienne Tshisekedi.

Christine Tshibuyi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici