Ecoutez cet article

Le sénateur Matata Ponyo, qui se trouve actuellement à Conakry, selon lui au service de l’Afrique, a résolument décidé d’écourter son séjour de travail et de rentrer à Kinshasa pour faire face à une justice qu’il traite politiquement instrumentalisée.

« De Conakry où je me trouve au service de l’Afrique, j’ai décidé d’écourter mon séjour de travail et de rentrer à Kinshasa pour faire face à une justice politiquement instrumentalisée. Je suis fier d’avoir servi mon pays dans la transparence et crois en la force de la vérité. », a t-il déclaré.

Le procureur près la Cour de Cassation a saisi le jeudi le Sénat afin que ce dernier lève les immunités parlementaire du sénateur Matata Ponyo.

L’ancien premier ministre sous Joseph Kabila est poursuivi pour des présumés détournements des fonds alloués au parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

Le parc agro-industriel de Bukanga Lonzo a été créé en 2014 dans le cadre d’un partenariat public-privé entre le gouvernement et une société sud-africaine, Africom Commodities. Il devait utiliser 80 000 hectares de terres pour la production de maïs et d’autres cultures. L’État a dépensé près de 100 millions de dollars d’argent public dans le projet.

Cependant, trois ans après son lancement, le projet s’effondrait en 2017.

Pour rappel, l’ Inspection Générale des Finances (IGF) avait diligenté une enquête il y a quelques mois, sur la gestion des fonds publics (285 millions USD) décaissés par l’Etat congolais pour la mise en œuvre du projet agro-industriel de Bukanga-Lonzo.

L’Inspecteur général de cette institution attachée à la Présidence, Jules Alingete avait affirmé que Matata Ponyo figure parmi les présumés détourneurs dont le nombre s’élève à dix.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici