Ecoutez cet article

À la tête de l’Inspection générale des finances, Jules Alingete Key est une pièce maîtresse du dispositif de Félix Tshisekedi. Il assure pour le compte du président la traque aux auteurs de détournements de fonds publics. Dernière cible en date : l’ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo.

Maï-Ndombe

Jules Alingete Key, 57 ans, est originaire de Kutu, dans la province du Maï-Ndombe, dont est également issu son cousin, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, ancien archevêque de Kinshasa. La patron de l’IGF ne s’en considère pas moins comme « un vrai Kinois ».

IGF

Nommé le 1er juillet 2020 à la tête de l’Inspection générale des finances (IGF), Jules Alingete Key est appelé à surveiller étroitement les dépenses publiques, les régies financières, les services d’assiette, les entreprises de l’État ainsi que l’ensemble des gouvernements provinciaux.

Diplômé en sciences économiques de l’Université de Kinshasa en 1988, Jules Alingete Key connaît chaque rouage de cette agence rattachée à la présidence, qu’il a rejoint le 4 janvier 1989 en tant qu’inspecteur stagiaire. Il sera fait inspecteur en 2000, avant d’être nommé inspecteur général des finances par Joseph Kabila, en 2010. Expert-comptable agréé, spécialiste en fiscalité et expert en matière du climat des affaires, il a été détaché dans plusieurs ministères.

Jeune Afrique

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici