Sur Top Congo ce mercredi 7 octobre 2020, Franck Diongo, président du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), a annoncé une plainte contre notamment l’ancien premier ministre Bruno Tshibala, l’ex-ministre de l’intérieur, Mova Sakani, et l’actuel ministre de la décentralisation, Azarias Ruberwa.

Cet ancien député national les accuse d’avoir « trahi la République » en signant en 2015 le décret de l’érection de Minembwe située dans le Sud-Kivu, en commune rurale.

« Aucun article de la constitution ne donne l’autorisation au vice-premier ou ministre de la décentralisation de contresigner l’acte de décret du premier ministre. Le fait que ce décret a été signé et contresigné par les vice-premiers ministres Mova et Ruberwa, donc ce décret est un faux, la fraude corrompt tout. Le décret doit être annulé par le Conseil d’Etat, une plainte doit être déposée contre les signataires et cosignataires pour avoir trahi la République », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Il faudrait annuler ce décret, créer une Commission pour étudier tout ce cas là, toutes les découvertes montrent qu’il y’a un agenda caché de la balkanisation ».

Pour rappel, c’est le 28 septembre dernier que le ministre d’État en charge de la décentralisation avait procédé à l’installation du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe. Il s’agit e Gad Mukiza, membre de la communauté de banyamulenge vivant dans cette partie du pays.

Cette investiture a suscité des réactions au sein de l’opinion nationale. D’aucuns, à l’instar de Justin Bitakwira, ancien ministre de développement rural et originaire du Sud-Kivu, redoutent que Minembwe soit le point de départ de la mise en œuvre du « plan de balkanisation du Congo-Kinshasa ».

Fidèle Kitsa

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici