Ecoutez cet article

Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Néron Mbungu Mbungu est visé par une motion de défiance.

Cela est repris dans une correspondance transmise au président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa et signée par le rapporteur des pétitionnaires Nkufi Damien.

Les pétitionnaires accusent le vice-gouverneur de Kinshasa d’avoir tenu les “propos dénigrants” et “irrespectueux” à l’égard de l’Assemblée provinciale de Kinshasa lors des émissions télévisées Bosolo na Politik et Équipe Nationale.

Rappel des faits

Invité de l’émission bosolo na politik spécialement le samedi 03 avril 2021, le vice-gouverneur de Kinshasa regrette de diriger la capitale de la RDC avec un Gentiny Ngobila Mbaka moins coopératif. Devenu presque étiquette, Néron Mbungu, élu de surcroit de Kinshasa brise le silence.

Une émission chaude au cours de laquelle plusieurs points ont été abordés notamment son parcours politique et académique, la gestion quotidienne de la ville de Kinshasa, l’opération Kin BOPETO, le dossier zando et enfin la pétition contre le président de l’Assemblée Provinciale Godé Mpoyi.

Sans mâché les mots, Néron Mbungu Mbungu, tout en reconnaissant les bonnes manières de son titulaire déplore cependant le manque de coopération de ce dernier. La ville n’est pas bien géré dit le vice-gouverneur, l’ordonnancement n’existe pas et Néron Mbungu doute même qu’il ait une comptabilité à l’hôtel de ville. Selon lui, la ville de Kinshasa n’a pas un organigramme. Incroyable mais vrai !

Parlant de la gestion de Kin Bopeto, Néron Mbungu parle d’une gestion chaotique car le gouverneur dit-il, ne sait pas lui-même c’est quoi Kin –Bopeto. Ce n’est pas un état d’esprit comme le déclare Gentiny Ngobila Mbaka mais c’est un programme qui doit avoir un planning. Non associé, Néron Mbungu confirme pourtant que ce programme n’a même pas un budget.

Pire encore, en ce qui concerne le dossier Zando, Néron Mbungu confirme que ce dossier a été très mal négocié. Non associé toujours, il a été surpris de voir tout lors de la visite du président de la République. A en croire ce dignitaire surnommé « Mfumu ya bana moyo », près de deux ans à la tête de la ville de Kinshasa, il n y a que 7 conseils de ministres tenus. Toutes les décisions sont prises unilatéralement entre une certaine catégorie d’individus.

En ce qui concerne les causes de la pétition contre Godé Mpoyi, Néron Mpungu étale deux griefs qui sont reprochés au président de l’APK. Le premier, c’est l’incompétence et le second la mégestion. S’agissant du premier, Néron MBUNGU s’inscrit en faux connaissant les capacités managériales et intellectuelles de Godé Mpoyi. Le vice-Gouverneur reste cependant sceptique au deuxième grief et tient à ce que les députés provinciaux l’auditionnent. Cependant, Néron MBUNGU déplore les tentatives de corruption, voire d’un ministre national qui appelle même son suppléant.

Devant le journaliste d’investigation Israël MUTOMBO, le vice-gouverneur de Kinshasa dévoile même un plan obscur : sauver Godé Mpoyi et sacrifier Néron Mbungu pour le remplacer par Gecoco Mulumba. Est-ce la raison qui a fait que ce dernier ne signe pas la pétition contre Godé Mpoyi ? Difficile de le prédire pour l’instant.

Elu de Kinshasa différemment de son titulaire et voir Kinshasa comme le lac le plus poissonneux mais non exploité énerve de plus en plus le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa. D’où, Néron Mbungu invite le législateur a légiféré sur les statuts de tous les vices gouverneurs, vice-ministre, les adjoints des entreprises publiques, etc.

Conséquence, Kinshasa va de mal en pire si sa gestion n’est qu’une affaire individuelle. La question que plus d’un se pose est celle de savoir, à qui profite ce malentendu entre les responsables de la ville de Kinshasa ? A suivre !

Joël NZAMPUNGU
Bosolo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici