Ecoutez cet article

La première plénière de la session extraordinaire 2021 ouverte ce mardi 5 janvier a été perturbée par une vive tension créée par les députés FCC à la suite du comportement du Président du Bureau d’âge de l’Assemblée nationale , Mboso N’Kodia qui tient à insérer d’autres points à l’ordre du jour.

Le Président du groupe parlementaire PPRD à l’Assemblée nationale , Didier Manara estime que le comportement du Bureau d’âge frise nettement la trahison ” par corruption”.

« En commençant par la ratification, mais également le contrôle parlementaire le bureau d’âge, n’a pas compétence de mettre ces points à l’ordre du jour durant cette session. Lisez-vous même l’arrêt de la cour constitutionnelle, le bureau ne peut pas aller au-delà. Monsieur Mboso est manipulé, il est corrompu et je crois qu’il va en payer. Vous connaissez l’histoire de Judas Iscariote, le sort qu’il a eu et il en subira aussi », a promis Didier Manara sur un ton offensif.

Il assure que le FCC de Joseph Kabila ne se laissera pas faire « face au « comportement du bureau ».

La session extraordinaire ouverte ce mardi 5 janvier jusqu’à 3 février est de tous les enjeux à l’issue de laquelle un nouveau bureau définitif devra être installé après les élections pour lesquelles se battent le FCC et l’Union Sacrée qui supplante CACH.

Plusieurs candidats FCC comme ceux qui seront présentés par l’Union Sacrée battent déjà campagne en sourdine. Cette session promet des étincelles en l’air.

ATIBU Gédéon
24h

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici