Ecoutez cet article

Lors de l’ouverture de la session ordinaire ce lundi 15 mars, Christophe Mboso a dans son discours, invité les chefs des confessions religieuses à désigner dans un meilleur délai leur délégué de la CENI.

Selon lui, plus la désignation traîne, plus le processus électoral accumule du retard.

En outre, il a rassuré qu’au cours de cette session ordinaire, l’accent va être mis dans les réformes au niveau de la gouvernance électorale.

Notons que plusieurs personnalités exigent des réformes au sein de la CENI et jusqu’à ce jour, Corneille Nangaa n’a pas été remplacé.

Soulignons que les élections sont prévues pour 2023 et certaines personnalités dont Martin Fayulu, la CENCO demandent au Chef de l’État de respecter le délai constitutionnel.

J.NK
L’interview

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici