Écoutez cet article

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi a fait le point, lors du Conseil des ministres, sur la situation sécuritaire tendue observée vendredi à Butembo, consécutive à un regain des violences contre la MONUSCO.

Dénonçant l’attaque dont la police fait l’objet de la part des présumés groupes rebelles Maï-mai et autres victimes, causant quatre (4) morts du côté des agents de l’ordre et plusieurs blessés ainsi que l’incendie des véhicules, le Président Félix Antoine Tshisekedi a présenté ses condoléances aux familles touchées et lancé un appel au calme.

Il a chargé, par ailleurs, le gouvernement de prendre les dispositions qui s’imposent, notamment en assurant la sécurité du personnel de la MONUSCO aussi bien congolais qu’étranger pour faciliter la mission de cette organisation.

En outre, il s’est dit préoccupé par les tensions vécues il y a quelques jours dans la province de Maï-ndombe entre les communautés Yaka et Teke, appelant ainsi le gouvernement à prendre des mesures idoines pour ramener la sérénité dans cette partie du territoire.

Bien-aimée Bosasele
Objectif-Infos

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici