Ecoutez cet article

La tenue effective des élections le 23 décembre est la priorité des priorités de la dernière session ordinaire de cette législature. Ces propos sont ceux du président de la chambre basse du parlement tenus hier à l’ouverture de la session ordinaire de mars 2018. Aubin Minaku est convaincu qu’après la clôture de l’enrôlement et le nettoyage du fichier électoral, les élus du peuple doivent amener le peuple à ce grand rendez-vous.

Abordant d’autres priorités de la présente session, le premier des élus a fait savoir que vient en ordre utile de cette priorité l’adoption de la loi fixant la répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives et provinciales. Et d’ajouter, Cela se fera en quelques jours et ce sera le dernier acte législatif par rapport aux élections.

Par ailleurs, le speaker de la chambre basse a invité tous les acteurs politiques et ceux de la société civile, les associations, les confessions religieuses et autres à œuvrer pour l’amélioration et la réussite des prochaines échéances électorales.

La session de mars coïncide avec la commémoration de la journée des droits des femmes sous le thème : investir dans la force productrice de la femme rurale, priorité pour la RDC. Pour ce faire, le bureau de l’assemblée nationale a convoqué à la plénière d’ouverture de la session de mars les femmes maraichères pour leur rendre un hommage en présence des partenaires de la RDC et d’autres invités.

A cette occasion, le président Aubin Minaku a invité le gouvernement à assurer l’encadrement et l’accompagnement des femmes rurales et des maraichères, afin d’améliorer leurs méthodes de production et de les organiser, notamment en coopératives pour la mutualisation de leurs efforts.
Le premier des élus n’a pas manqué d’aborder les questions liées à la situation socioéconomique du pays.

La Prosperité

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici