Ecoutez cet article

Condamné pour corruption, blanchiment de capitaux et détournement de deniers publics dans le cadre du programme des 100 jours, Samih Jammal est libre depuis mercredi 11 mai dans la soirée.

L’homme d’affaires libanais a bénéficié d’une liberté provisoire. Il a quitté la prison centrale de Makala. Selon son avocat, cette liberté est assortie de quelques conditions pour lui permettre de se faire soigner.

Condamné à 20 ans de travaux forcés au premier degré, le directeur général de la société Samibo a vu sa peine être réduite à 6 ans en appel. Notons que, tous les condamnés dans le cadre du procès 100 jours sont dehors.

4pouvoir

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici