Ecoutez cet article

Un nouvel espoir. Quelques semaines après la non-qualification des Léopards pour la CAN, un dossier important pourrait amener la CAF à redistribuer les cartes pour une des 24 places pour le Cameroun en 2022. Freddhy Koula, journaliste sportif gabonais, a lâché une bombe sur le sujet de Guelord Kanga, international gabonais d’origine…congolaise qui n’a pas rempli toutes les conditions pour être éligible pour jouer lors des Éliminatoires et particulièrement face aux Léopards.

« Ce qui était une rumeur est devenu un problème. La RDC ne digère pas son élimination et veut exploiter la moindre faille dans le dossier du Gabon et je pense qu’ils avaient anticipés a déclaré Koula lors d’un live Facebook ce lundi. Guelord Kanga est arrivé au Gabon relativement jeune, il avait entre 17 et 19 ans. Il a joué à Manga Sport, à Missile avant d’atterrir à Mounana. » Une situation connue de tous et qui n’a pas posé problème à la FEGAFOOT à l’heure de prendre sous le maillot Jaune et Bleu. Sauf que du côté de la fédération congolaise, la bande a Constant Omari avait le dossier sous la manche. Carte qui ne devait entrer en jeu à la seule condition que les Léopards n’obtinnent pas leur ticket pour la CAN, ce qui est le cas lors de l’écriture de cet article.

« Le secrétaire général de la FECOFA a été l’un des présidents de Kanga Guelord en RDC et lui, il le connait bien. Ce qui pose problème aujourd’hui, ce que lors de sa naturalisation, Kanga Guelord a écrit qu’il est né à Oyem et il a changé d’identités en prenant une partie du nom de son père adoptif au Gabon. La FECOFA le sait et croit qu’il y a eu frauduleux. C’est un dossier très poignant, très pointu et brûlant, » s’est inquiété le journaliste sportif. Dossier brûlant d’autant plus que le Gabon risque très gros !

Que risque pratiquement le Gabon ?

La FECOFA ayant saisi la CAF, le bureau d’éthique devrait se charger de suivre de près la question. Il se murmure que le très influent Constant Omari, qui a encore des contacts au Caire, tient lui-même les rênes du dossier. Le Gabon risque soit une disqualification de la prochaine CAN soit une sanction contre le joueur pour qu’il ne participe pas à la CAN. La FECOFA a déjà déposé une plainte pour frauder contre la fédération gabonaise.

« Le Gabon a rendu énormément des services à la CAF et elle ne va pas le disqualifier d’après mes informations. C’est un dossier très grave, » confie Freddhy Koula. C’est tout le Gabon qui tremble à l’idée de rater la CAN, malgré la qualification obtenue sur le terrain. Sur place, on pense tout de même que les services que le pays d’Omar Bongo a rendu à l’instance devrait faire réfléchir les dirigeants africains. Le Gabon a notamment accueilli 2 CAN lorsque la CAF manquait où faire jouer sa compétition reine. Tout est possible donc pour les Léopards, jusqu’au verdict de la CAF.

Iragi Elisha
Footrdc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici