Ecoutez cet article

“Il faut tenir compte de l’opinion populaire. Aujourd’hui, l’Opposition Congolaise est l’ombre d’elle-même. On doit entériner la désignation du (candidat président de la CENI présenté par les 6 confessions religieuses). Au cas où l’Opposition se sentira en mesure de barrer la route à ça, il n’aura qu’à mobiliser la rue. On ne peut pas continuer à être bloqué par une minorité”, affirme, sur TOP CONGO FM, Steve Mbikayi (Photo).

Il rappelle que ce candidat “a été présenté par la majorité des confessions religieuses. On a perdu beaucoup de temps sur cette question”.

Alors que toutes les parties prenantes recherchent un consensus, le président du parti travailliste pense que ”les confessions religieuses ne vont jamais s’accorder. De l’Abbé Malumalu à Corneille Naanga, on a jamais eu l’unanimité sur le président de la CENI”.

Pour lui, “les agitations qui s’observent maintenant est la preuve que chaque camp voudrait tricher. Si on ne veut pas tricher, on en fera pas un problème. On a qu’à désigner la personne qui a été présentée par les confessions religieuses. Ce qu’on doit faire, c’est mettre en place un mécanisme de transparence qui ferait que la CENI n’ait pas la possibilité de tripoter les résultats”

Dieumerci Lusakumunu
Top Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici