Ecoutez cet article

C’en est fini pour Jean-Marc Kabund A Kabund dont on peut, dans les prochaines heures, conjuguer son histoire en tant que premier vice-président de l’Assemblée nationale au passé.

A en croire un conseiller du président de la République Félix Tshisekedi, cité par Jeune Afrique, “Le chef de l’État a personnellement ordonné que Kabund soit mis à l’écart de ses fonctions… en douceur”.

Des indiscrétions renseignent par ailleurs que “Kabund disait aux diplomates qu’il gérait Félix Tshisekedi”.

Mais cela tourne mal aujourd’hui pour cet élu de Kinshasa qui s’est attribué des pouvoirs excessifs au sein de l’Union sacrée de la Nation, coalition au pouvoir dont le visionnaire se trouve être Félix Tshisekedi.

Pour se plier à la volonté du chef de l’Etat, Kabund est donc obligé de rendre le tablier comme membre du bureau de l’Assemblée nationale.

Plusieurs groupes parlementaires l’ont d’ailleurs désavoué, et la “base” de la 10ème Rue (siège national du parti) l’a rejeté.

Il ne sera donc pas étonnant qu’il quitte également le sommet de l’Udps qu’il occupe depuis l’élection de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême.

Il faut rappeler que c’est pour la deuxième fois que Kabund quitte ce poste. Sous l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, il était également chassé du perchoir par ses collègues, suite à une motion de défiance de Jean-Jacques Mamba du Mouvement de Libération du Congo.

LM
Media Congo Press

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici