Écoutez cet article

La RDC a remporté le dimanche 20 février dernier, la première édition du tout premier championnat d’Afrique interscolaire organisé sur ses terres, face à l’équipe scolaire du Sénégal. Mais seulement, l’on pouvait distinguer de très enfants sénégalais en compétition avec une équipe de la RDC qui semblait ne rien à avoir avec l’âge scolaire, la photo d’illustration ci-haut faisant foi.

Si les instances du football congolais tentent de justifier cette déconvenue par le fait que le tournoi était réservé aux élèves sans tenir compte de leurs âges, il est tout de même malhonnête et gênant de constater que certains élèves congolais, si élève il y avait vraiment dans cette équipe, puissent ressembler aux adultes extrêmement mûrs.

« A beau mentir qui vient de loin », dit-on ! Peu importe la corpulence que peut avoir un adolescent, mais l’expression du visage en dit beaucoup sur l’âge d’un individu. D’ailleurs, un dicton ngala de la province du grand Équateur ne dit-il pas que « Bokolo boyebanaka na elongi », entendez par : « c’est à travers le visage qu’on repère l’âge de quelqu’un ».

En sport, l’âge de l’athlète compte beaucoup et la corpulence n’y est pour rien. Et les cas sont légions du moment où l’athlète n’a rien à cacher. Dans l’épopée congolaise du championnat d’Afrique interscolaire, on peut tout expliquer sauf justifier l’âge des athlètes RD congolais qui de manière manifeste étaient plus vieux que leurs adversaires de la finale. Il est plus que temps que les dirigeants du sport de la RDC deviennent sérieux, car cette comédie jette de l’opprobre sur toute la nation.

Scooprdc

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici