Écoutez cet article

La toile s’est enflammée depuis la soirée du jeudi dernier par les informations faisant état du retrait par Kenya Airways de deux de ses avions donnés en location (leasing) à Congo Airways pour raisons d’insolvabilité.

Les auteurs de ces informations affirment que la compagnie aérienne congolaise (Congo Airways) se trouve actuellement en difficulté financière pour honorer des factures auprès de la compagnie nationale d’aviation de la République du Kenya. D’où la raison de retrait.

Contacté par la rédaction de 7SUR7.CD ce vendredi 18 mars 2022 pour vérifier l’information, le directeur Marketing de Congo Airways, Alain Kabwe, confirme ce retrait, tout en précisant qu’il n’a rien à voir avec le prétendu non-respect des engagements.

Il précise que les avions sont rentrés au Kenya jeudi dernier tout simplement parce que le contrat qui liait ces deux compagnies aériennes était arrivé à son terme.

« Cette information est à moitié vraie et à moitié fausse. Les avions sont réellement partis hier. Mais ce n’est pas parce qu’on n’a pas honoré les engagements. Dans le secteur de l’aviation on paye à l’avance une caution qui couvre un certain nombre d’heures. Ce qui sécurisent les partenaires mutuellement. Là, le contrat avait une durée. Il est arrivé à sa fin. C’est comme ça que les avions sont partis. Cela n’a rien d’impaiement », a-t-il déclaré.

Alain Kabwe a, par ailleurs, reconnu que Congo Airways est actuellement butée à certains problèmes de trésorerie.

« Nous avons des problèmes financiers comme toutes les entreprises du monde, encore plus accentués avec l’avènement de la Covid-19. Mais nous n’avons pas des problèmes financiers avec les Kenyans. Nous sommes en train de voir quels autres types d’avions que nous pouvons sélectionnés chez eux qui répondent au besoin de notre marché », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter : « Nous n’avons pas été en mesure de renouveler ce contrat faute de moyens. Pourtant, on fait face à une forte demande. Depuis qu’on a baissé les prix, la demande est forte. Mais cela ne veut pas dire qu’on n’a pas pris des mesures d’encadrement. Nous attendons que le gouvernement nous vienne en aide. Le besoin est actuellement énorme. Même avec les avions des Kényans, on arrivait toujours pas à contenir la demande. Il appartient maintenant au gouvernement de comprendre qu’avec la baisse des prix des billets, il y a trop de mouvements de la population et qu’il faut mettre à la disposition de la compagnie aérienne nationale les moyens pour absorber la demande, donner des moyens pour qu’on trouve un peu plus d’avions. Le gouvernement doit donner une subvention d’équilibre à Congo Airways », a-t-il plaidé.

Le directeur marketing de Congo Airways pense qu’il faut mette à la disposition de sa société au moins 4 avions de plus afin de lui permettre de mieux desservir les différents coins du pays.

Selon les informations en notre possession, Kenya Airways avait loué deux jets Embraer E190 à Congo Airways pour lui permettre d’augmenter les opérations intérieures et la fréquence des vols à l’intérieur de la RDC.

Le contrat prévoyait aussi que Kenya Airways propose des cours, à travers son Pride Center, à Congo Airways et que les deux compagnies aériennes procèdent de temps à temps à l’échange du personnel technique afin d’assurer le transfert de compétences.

Orly-Darel Ngiambukulu
7sur7

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici