Contrôle technique automobile à Kinshasa : le délai expire ce 6 avril

Ecoutez cet article

Pour se mettre en règle, les camions doivent payer 94 dollars américains , les minis-bus 83$, les voitures et motos 72$ aux entreprises désignées par l’Hôtel de ville de Kinshasa pour assurer ce service

L’Hôtel de ville de Kinshasa exige aux usagers de la route de procéder au contrôle technique de leurs véhicules. Cela principalement pour éviter les accidents de circulation occasionnés par des défaillances techniques de véhicules.

Le délai de ce contrôle technique automobile expire déjà le 06 avril prochain dans la capitale. Ainsi, tous véhicules qui ne seront pas certifiés par les entreprises désignées par l’Hôtel de ville de Kinshasa pour assurer ce service vont être placés en fourrière, ont laissé entendre les autorités urbaines.

Pour assurer le contrôle technique automobile, les camions doivent payer 94$, alors que minis-bus et jeeps vont débourser 83$ et les voitures et motos livrent 72$ pour l’entreprise de contrôle technique automobile installée dans l’enceinte de la FIKIN (Foire Internationale de Kinshasa).

Il faut relever que dans la capitale, plusieurs entreprises spécialisées dans le contrôle technique automobile, parmi lesquelles l’INPP (Institut National de Préparation Professionnelle), ont été retenues par le gouvernorat, selon des critères qu’il a lui-même fixés.

C’est pour cette raison que beaucoup sont ceux qui ne sont pas d’accord avec le gouverneur de ville de Kinshasa qui a imposé le contrôle technique aux usagers de la route juste pour renflouer ses caisses, alors que beaucoup de ces entreprises ne remplissent les conditions pour procéder à ce genre de service, très important dans le cadre de la prévention routière. Il concerne les véhicules de tourisme ainsi que les utilitaires de moins de 3,5 tonnes. Cette mesure est devenue obligatoire depuis 1992.

Il porte sur les organes les plus importants d’une voiture, étant liés à l’environnement et surtout à la sécurité. Il faut dire qu’un contrôle technique doit être effectué à partir du moment où l’automobile a 4 ans et renouvelé tous les deux ans. Pour les utilitaires, il doit intervenir quand l’automobile a trois ans et tous les deux ans par la suite.

Risque d’amende

Le défaut de contrôle technique ou le fait que la contre-visite n’ait pas été effectuée entraine une infraction. Le conducteur risque une amende en cas de contrôle par la police. Aussi, la police peut également décider d’immobiliser le véhicule jusqu’à ce que la procédure soit effective, sinon le véhicule est alors conduit à la fourrière, entrainant des frais supplémentaires.

Dans le contrôle technique, il est prévu la vérification de l’éclairage et de la signalisation, les pneumatiques et l’échappement, le système de freinage, les équipements, la visibilité et les niveaux de liquide de frein, d’huile, de liquide lave-glace et de liquide de direction assistée. Le pare-brise doit être en bon état ainsi que la fermeture des portes.

La Tempete des Tropique

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici