Ecoutez cet article

Le gouverneur Denis Kambayi a publié lundi 23 avril des arrêtés portant nomination des membres de son cabinet et des services d’appoint. Les arrêtés qui attirent l’attention de nombre d’observateurs sont ceux qui nomment les membres de la garde rapprochée de l’autorité provinciale.

D’après les arrêtés, le gouverneur Denis Kambayi a nommé des ex-miliciens Kamuina Nsapu pour sa protection. Cette unité s’appelle “garde civile”.

Kanku Nkata Muena Nsanku, l’un des anciens bras droits de Jean Pierre Pandi alias Kamuina Nsapu tué en août 2016 par les forces de sécurité congolaises, fait partie de la garde civile. Cet ex-milicien fut dans les premiers rangs des adeptes de l’ancien chef Kamuina Nsapu. Il avait négocié avec les autorités provinciales avant de déposer les armes en février 2017.

Les noms d’autres anciens miliciens apparaissent sur les arrêtés du gouverneur. Un conseiller de Denis Kambayi explique que la nomination des miliciens vise à donner aux jeunes l’emploi afin de lutter contre la promotion des groupes armés.

Un activiste des droits de l’homme qui a requis l’anonymat condamne l’acte du gouverneur qui encouragerait l’impunité alors que plusieurs sources rapportent une probable réorganisation des miliciens dans la région.

Sosthène Kambidi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici