Ecoutez cet article

Des réactions n’ont pas tardé après l’adresse du chef de l’État ce lundi 13 décembre 2021 devant le Congrès.

Selon Me Jean Claude Katende de l’Association africaine des droits de l’homme (Asadho), “les points qui ont fait défaut (qui ont manqué) dans le discours du président sont le changement des mentalités et surtout le RAM”. Pour lui, ces points ont été évités sur toute la ligne.

De son côté, Seth Kikuni (candidat à la présidentielle 2018) constate que dans ce troisième discours depuis qu’il est au pouvoir, il n’y a “aucune rigueur sur les chiffres et avancées matérielles, du genre j’avais trouvé 10, j’ai ajouté 5, il reste 35; ou, le PIB était à 50, aujourd’hui, il est à 60″.

Le Porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya pense plutôt que ” tout ne pouvait pas être dit en 1h20’. L’essentiel a été dit sur tout: Appel à l’unité pour le retour de la paix, élections dans le délai, efforts économiques, fin de l’isolement diplomatique, engagement pour régler les problèmes réels du peuple…” Bref, “détermination sans faille”.

LM
Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici