Ecoutez cet article

Alors qu’il circule depuis quelques temps, un document citant les noms de plusieurs personnalités congolaises qui seront placées dans les prochains jours sous mandat d’arrêt provisoire, l’inspection des finances (IGF) dément avoir publié un quelconque document.

Bien que dans ce rapport sur les cartes Visa visiblement adressé au chef de l’État congolais l’on voit le nom et la signature du numéro 1 de l’inspection générale des finances, Jules Alingete Key renseigne que lédit communiqué n’émane pas de son institution de la présidence de la République .

Pour lui , le rapport citant les noms de quelques personnes est l’œuvre des fossoyeurs publié sur la toile dans le but de distraire l’opinion publique pendant que « ce dossier de cartes Visa est sérieux » au niveau de la justice .

Parmi les noms cités dans cette liste , l’on voit celui d’Emmanuel Ramazani Shadary du PPRD, Aubin Minaku , Marie Ntumba Nzenza et plusieurs cadres du FCC de Joseph Kabila et de l’Union sacrée de Félix Tshisekedi .

Dans sa correspondance du 31 mai 2021, le ministre des finances Nicolas Kazadi Kadima Nzuji a instruit le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, d’annuler des cartes de crédit sur le compte général du trésor, tel que souhaité par l’inspecteur général des finances, chef de service, Jules Alingeti.

Ces cartes que détiennent plusieurs personnalités de l’ancien régime, indiquent certaines sources, étaient approvisionnées d’un montant allant à 10 000 USD chaque mois.

Ces cartes sont désormais désactivées et les montants retournés au trésor public.

Abed Masiri
Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici