Ecoutez cet article

Les tensions montent entre les deux fédérations. Chacune croit avoir raison. La FECOFA a saisi la CAF avec des éléments matériels pour dénoncer l’usurpation d’identité par le nommé « Guelor Kanga », qui serait congolais de père et de mère, né à Kinshasa, et non à Oyem comme mentionné sur sa licence de la Fédération Gabonaise. La FEGAFOOT n’a pas perdu du temps à réagir de peur de perdre médiatique cette bataille haute administrative. Elle a son à tour répondu à la CAF avant même l’expiration de l’ultimatum accordé par l’instance panafricaine de football.

A la CAF, le dernier mot

Pour le Gabon, la RDC ne dispose d’aucune preuve. Sans tarder, la FECOFA a subtilement riposté ce lundi à la manœuvre de son homologue de réfuter les faits sans en avoir la compétence. La fédération congolaise s’en remet en toute confiance à la CAF, afin que le règlement soit dit. C’est justement la Confédération Africaine de Football qui aura le dernier mot dans ce dossier. Si elle considère fondée la plainte de la FECOFA après ses enquêtes, et bien, les Panthères seront débarquées de la phase finale de la Coupe d’Afriques des Nations et remplacées par les Léopards. Dur serait ce sort, la loi est elle-même dure mais elle reste loi en dépit de tout.

Isaac B’ampendee
Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici