Ecoutez cet article

Le président de la République Félix Tshisekedi a remis ce lundi 26 juillet 2021 entre les mains de 25 officiers supérieurs des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de la Police Nationale congolaise (PNC) issus de la première promotion de l’Ecole de guerre de Kinshasa (EGK), les brevets de fin de formation.

La cérémonie a eu lieu au Groupement des Écoles Supérieures Militaires de Kinshasa.

Issus essentiellement de la force terrestre (21), de la force navale (1), de la force aérienne (1) , de la PNC (1) et du corps de protection des parcs (1) , ces récipiendaires ont suivi 7 mois de formation pouvant leur permettre d’exercer des hautes fonctions d’état-major ainsi que des fonctions de commandement opérationnel.

Dans sa prise de parole , le chef d’Etat-Major général des FARDC, le général d’armées Célestin Mbala Munsense, a remercié la France qui a participé de « manière significative » dans la conception, la planification et la mise en œuvre de l’EGK.

« La mise sur pied de l’Ecole de guerre de Kinshasa est pour les FARDC, une expression claire de la quête de l’excellence voulue par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo », a-t-il dit.

Pour sa part, l’ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, a fait part de sa satisfaction de voir aboutir ce projet monté avec l’appui du pays d’Emmanuel Macron.

Le diplomate français est aussi revenu sur les 3 piliers qui soutiennent la coopération entre la République démocratique du Congo et la France.

Il s’agit du renforcement du partenariat global entre les deux pays, de la modernisation des FARDC et des forces de sécurité de la RDC et de la préparation en vue du départ progressif de la Monusco.

Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici