Ecoutez cet article

La RDC s’approche pas à pas vers les élections en 2023. Les candidats potentiels s’activent pour obtenir des scrutins crédibles, transparents et inclusifs.

Selon les sondages Berci-GEC, si les élections avaient lieu aujourd’hui, Félix Tshisekedi, président de la République est crédité vainqueur avec 32% des voix devant ses principaux challengers potentiels. Martin Fayulu, Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba sont derrière avec respectivement 16%, 13%,12% des intentions de vote. Ce résultat du sondage est publié par le Groupe d’études sur le Congo (GEC) et le Bureau d’études de recherche et de consulting international (BERCI).

Cette étude est souvent réalisée deux ans avant les élections et ne donne qu’une idée approximative de la popularité comparative. Le sondage visait donc à évaluer la tendance populaire, six mois après la nomination du Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde.

Les résultats ainsi réalisés ont tenu compte de plusieurs facteurs indigènes et exogènes. En effet, si Félix Tshisekedi dame les pions à ses challengers c’est parce que le peuple lui réitère confiance. Après le déboulonnage du système Kabila, le gouvernement issu de la nouvelle majorité s’est investie dans la mise en oeuvre effective d’un programme de gouvernance ambitieux. La gratuité de l’enseignement saluée par tous et en cours d’amélioration, la lutte contre la corruption et le détournement de deniers publics renforcés, les indicateurs macroéconomiques au vert, la riposte contre le Covid-19, l’ouverture de l’espace public notamment par le retour des exilés politiques, la volonté clairement exprimée par la Constitution des provisions financières pour la tenue des élections dans le délai constitutionnel sont autant de facteurs qui attestent sa réélection en 2023.

A cela s’ajoute également, selon l’enquête réalisée, l’état de siège décrété en mai 2021 dans l’Est, les priorités budgétaires pour 2022 fixées en perspective de la nouvelle session parlementaire. Le Groupe d’études sur le Congo, note-t-on, a été créé en 2015 dans le but de promouvoir une recherche rigoureuse et indépendante sur la violence qui affecte des millions des Congolais.

Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici