Ecoutez cet article

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont signé ce vendredi 23 novembre 2018 à Nairobi au Kenya, un accord désignant le président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, « UDPS », comme candidat commun de l’opposition, au terme des discussions entre l’UDPS et l’UNC.

Cependant, les termes de cet accord prévoient un certain nombre de choses notamment la primature.

En cas de victoire de Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle, Vital Kamerhe président de l’Union pour la Nation Congolaise deviendra automatiquement son premier ministre.

Les deux opposants ont, outre la question relative à la primature, convenu ce qui suit :

– Constituer une alliance stratégique entre l’UDPS et Alliés et l’UNC et Alliés pour gagner ensemble les différentes élections (présidentielle, législatives nationales et provinciales) ;

– Créer à cet effet une plateforme électorale dénommée « Cap pour le Changement » ;

– Doter ladite plateforme d’un mécanisme (ticket électoral) interne qui garantit après 5 ans l’alternance de la candidature unique à la présidence de la République et, en cas de victoire, à la Primature ; toutefois, le Parti qui assure la présidence de la République ne pourra pas diriger les institutions et ministères ci-après :

* La présidence du Sénat ;
* Le gouverneur de la Banque Centrale ;
* Le ministère des Finances ;
* Le ministère des infrastructures ;
* Défense
* Justice.

– Mutualiser nos moyens humains, politiques, diplomatiques, matériels, financiers et savoir-faire en vue de garantir l’alternance du pouvoir ;

– Élaborer un programme commun de gouvernance pour l’émergence de la RDC.

Les deux leaders de l’opposition ont également décidé que Vital Kamerhe soit désigné directeur national de campagne pour le compte de la plateforme Cap pour le Changement.

« Les deux leaders prennent l’engagement de respecter les termes de cet accord », conclu le document final.

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici