Ecoutez cet article

Au cours d’un point de presse tenu le mercredi à Kinshasa, Me Nicolas Lenga, porte-parole d’Envol a décrié le processus sans consensus ayant conduit à la désignation, entérinement, investiture et installation des membres du Bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni).

Au regard des enjeux de l’heure, le parti cher à Delly Sesanga a décidé d’oeuvrer désormais comme une force politique autonome en République démocratique du Congo.

Cela conforment à sa déclaration des principes du 6 février 2010 et des Résolutions de son bureau politique de juillet 2019, et continuera a militer aux côtés des autres forces politiques et sociales qui le souhaitent, pour assurer l’amélioration réelle des conditions de vie sociale des congolais, garantir la cohésion nationale, préserver la souveraineté nationale, respecter les droits et libertés des congolais.

Dans cette lutte, l’ENVOL compte sur les vingt-trois Coordinations provinciales, ainsi que les cent vingt-trois Fédérations installées et qui fonctionnent dans le pays, avec un élan permanent d’expansion du parti.

De ce fait, le parti qui a claqué la porte de l’Union sacrée appelle tous les congolais et congolaises épris de bon sens à adhérer à sa lutte, notamment en prenant une part active à la campagne de sensibilisation et mobilisation pour une loi électorale garante de l’intégrité du droit de vote, à travers l’organisation des élections crédibles, transparentes et démocratiques, avec la publication des vrais résultats.

Il faut signaler que ce depuis le 30 octobre dernier que le comité national de Envol a pris la résolution de quitter l’Union sacrée après avoir constaté la dégradation continue de la situation sociale, économique, sécuritaire.

Ivan Honoré
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici